contact: massimo.prearo@gmail.com

Ecrire le militantisme LGBT

revues LGBT

Conférence / Ecole du Louvre, Amphi Dürer

jeudi 6 février / 18h30-20h

En tant que pratiques collectives de production d’un savoir sur l’homosexualité ou d’un savoir homosexuel, les revues constituent un corpus d’archives permettant d’accéder aux partitions militantes.

La revue Arcadie, revue littéraire et scientifique, par exemple, fondée en France en 1954 et ayant représenté pendant quasiment un quart de siècle la seule forme organisée de mouvement homosexuel, a constitué un laboratoire à la fois savant et militant de production de discours et de contre-discours sur l’homosexualité. Mais c’est aussi le cas des expériences militantes pourtant pas clairement identifiées comme « scientifiques ». Il suffit de songer à la considérable production philosophique formulée au sein des groupes homosexuels révolutionnaires du début des années 1970 : le Rapport contre la normalité en 1971, ou le numéro spécial de la revue Recherches, « Trois milliards de pervers », en 1973. C’est le cas également de la remarquable production éditoriale militante qui voit le jour entre la fin des années 1970 et le début des années 1980, parmi lesquels Agence Tasse, Don. La revue de l’homophilie dans le monde, Désormais, Quand les femmes s’aiment…, Gai Pied puis Gai Pied Hebdo, Masques. Revues des homosexualités, Homophonies, Lesbia.

Ces discours constituent dès lors un savoir militant, autrement dit un champ discursif à l’intérieur duquel les groupes construisent en objets politiques les discours qu’ils formulent et qu’ils pratiquent.

Consulter la page de l’événement ici >>> et ici >>>

Tags:

Comments are closed.