contact: massimo.prearo@gmail.com

Recherches

Post-doctorant à l’Université de Vérone, je conduis actuellement des recherches sur les mouvements anti-genre en France et en Italie.

Lauréat du Marie Curie Fellowship (IEF), j’ai conduis (2013-2015) des recherches sur l’émergence du mouvement inter-associatif LGBT en Italie au sein du Centre de recherche Politesse / Politiques et théories de la sexualité de l’Université de Vérone (Project: LGBT Act – 328404 / Minority politics, social movements and equal rights: the Italian inter-associative LGBT activism). Plus d’information ici >>>

Après un DEA en Etudes Politiques de l’EHESS qui présentait une étude empirique qualitative au sein de l’association « Centre Gai et Lesbien de Paris » ainsi qu’une réflexion théorique sur l’histoire et les politiques du genre et de la sexualité – et qui a donné lieu à mes premières publications scientifiques –, j’ai engagé une réflexion sur l’émergence des mouvements d’affirmation identitaire dans le contexte démocratique des sociétés occidentales dans le cadre d’un doctorat en Etudes Politiques à l’EHESS de Paris. Ma thèse est actuellement en cours de réécriture en vue d’une publication prochaine au printemps 2014 aux PUL. Plus d’information ici >>>

Parallèlement, je poursuis mes recherches dans le domaine des politiques du genre et de la sexualité dans le cadre d’un Visiting research fellowship à l’Université de Sussex (Brighton, UK) (janvier-juillet 2012) dont l’objectif est la rédaction d’un ouvrage sur les fondements philosophiques de la théorie queer et sur les expérimentations dissidentes de la subjectivité en contexte trans-européen (France-Italie).

Depuis 2008, j’exerce une activité régulière de traducteur-chercheur. J’ai à ce titre traduit en français l’ouvrage de Mario Mieli, Eléments de critique homosexuelle. Italie : les années de plomb, Paris, EPEL, 2008, 354 p., plusieurs articles d’intérêt majeur dans le domaine du genre et de la sexualité, contribuant ainsi à la circulation internationale des savoirs. J’ai également collaboré à la traduction de l’ouvrage d’Ann Laura Stoler, La Chair de l’empire. Savoirs intimes et pouvoirs raciaux en régime colonial, Paris, La Découverte, 2013 (traduit par Sébastien Roux).

RESPONSABILITES COLLECTIVES

2013-
Membre du Bureau du RT28 « Recherches en sciences sociales sur la sexualité » de l’Association Française de Sociologie ».

2012-
Tuteur du Master « Genre, politique et sexualité » de l’EHESS Domaines de spécialisation: politiques et mouvements LGBT, mobilisations et contre-mobilisations sexuelles, pensée queer. Encadrement d’étudiants en M1 et M2.

2014-
Co-directeur
de la collection àltera / PoliTeSse – Politiche e teorie della sessualità (ETS, Pisa), avec Lorenzo Bernini and Olivia Guaraldo

2014-
Directeur puis Co-Directeur de la revue Genre, sexualité & société / gss.revues.org (IRIS – EHESS).

2010-2014
Rédacteur en chef de la revue Genre, sexualité & société / gss.revues.org (IRIS – EHESS) 
dirigée par Sébastien Roux (CNRS) et Marianne Blidon (Paris 1).

2007
Membre du Comité de rédaction de la revue Genre, sexualité & société / gss.revues.org (IRIS – EHESS).

2006-2008
Co-direction du séminaire doctoral (avec Régis Revenin) 
« Genre et sexualité: un état des lieux des études LGBTQ » IRIS (CNRS-INSERM-EHESS-Université Paris 13) (EHESS)