contact: massimo.prearo@gmail.com

« L’engagement militant n’est pas moins fort aujourd’hui qu’autrefois »

Barbieturix

Barbieturix

Entretien sur les politiques de l’homosexualité et les mouvements LGBT

octobre 2013

Massimo Prearo est sociologue à l’EHESS et rédacteur en chef de la revue électronique Genre, sexualité & société. Spécialiste des politiques de l’homosexualité et des mouvements LGBT, il analyse pour Barbi(e)turix le militantisme LGBT actuel, à la lumière de cette année si spéciale. Interview.

BBx : Comment caractériser le militantisme LGBT aujourd’hui ?

Massimo Prearo : Le militantisme LGBT ne se décline pas au singulier. Il y a plutôt des pratiques militantes plurielles : lesbiennes, gaies, bi, trans, transgenre, transpédégouine, intersexuelles, queer, etc., qui peuvent communiquer ou se croiser et éventuellement se fédérer autour d’une cause, comme on l’a vu pour le mariage pour tous. Cette pluralité a toujours existé au sein des mouvements LGBT, même si les projecteurs sont souvent mis sur la composante gaie masculine.

Ce qui a changé, c’est qu’aujourd’hui on observe un espace du militantisme LGBT en forme d’archipel. Les différentes îles qui le composent sont chacune un monde à part entière. Et en même temps toutes sont connectées entre elles. Si des associations comme l’Inter-LGBT ou la Fédération LGBT assument souvent le rôle de porte-parole, elles ne résument pas pour autant cet archipel.

Lire l’article ici >>>

Comments are closed.