contact: massimo.prearo@gmail.com

La juridicisation du politique

Juridicisation politique

Compte rendu

Jacques Commaille, Laurence Dumoulin et Cécile Robert (dir.), La juridicisation du politique, sous la dir. de , préface de Dominique Schnapper, Paris, LGDJ, coll. « Droit et Société », 2010.

Politique et Sociétés, Volume 32, numéro 3, 2013, p. 189-191Paru initialement en 2000, alors que la scène politique française se trouve confrontée à une mise en tension par des événements marquants tels que le débat sur la parité, l’affaire du voile ou l’adoption du PaCS (Pacte civil de solidarité), ce livre collectif est réédité une décennie plus tard, au moment où le politique mondialisé vacille sous les coups d’une économie financière particulièrement offensive et puissante. Plaidoyer pour une politisation des questions que pose l’usage du droit dans la « régulation des rapports sociaux », cet ouvrage constitue une véritable boîte à outils de la recherche qui vise à élucider les effets sociaux et politiques du droit en tant que « fait normatif ».

L’introduction de Laurence Dumoulin est à ce propos particulièrement éclairante puisqu’elle propose une entrée épistémologique en la matière, soulignant à la fois le « mouvement de juridicisation du social et du politique […] qui s’accompagne d’un mouvement de judiciarisation » (p  9). C’est-à-dire le fait qu’un certain nombre « de problèmes sociaux sont traités par l’institution judiciaire » (p. 10) et que le droit devient ainsi un facteur définissant les frontières du pensable et du praticable de l’action collective à la fois dans le jeu politique et dans l’espace social. Un constat inaugural qui permet d’introduire les deux temps autour desquels est organisé l’ouvrage : d’un côté, l’étendue et les raisons des « impensés disciplinaires pour penser l’articulation du juridique et du politique » (p. 23) et, de l’autre, la présentation de terrains divers où sont expérimentées ces articulations.

Continuer la lecture du compte rendu ici >>>

Tags:

Comments are closed.